Japon - Day 17 - Owakudani

Les fumeroles d'Owakudani sont des remontees de soufres qui viennent des entrailles de la terre et sortent a la surface sous forme de fumee blanche. S'il n'avait pas plu toute la journee, la balade aurait peu etre parfaites. Recit d'une journee de pluie torrentielle au japon.

En ce levant ce matin la on entendait la pluie contre les murs du ryokan et on se disait que l'on etait mieux bien au chand dans notre lit plutot que dehors a affronter la tempete. Mais quand il faut y aller, on se leve.

Mauvaise idee que voila. A l'heure ou j'ecris ces lignes je suis rentre a Tokyo et il pleut toujours autant. J'ai les pieds trempes et la main irritee (explications plus bas).

Je connaissais les tempetes bretonne qui souffle tres fort mais ne dure qu'un temps. Ici ca souffle fort mais ca ne s'arrete jamais. Inutile de se dire : "tiens, on va se mettre sous le toit de ce magasin en attendant que ca passe", on y serait encore. Donc on marche sous la pluie, bravant le vent et cassant deux parapluies au passage.

Pour atteindre les fumeroles on doit prendre un telepherique. Le vent etait tellement violent qui l'on coupe alors que nous etions en haut. Plus moyen de descendre d'Owakudani. Oblige de prendre un bus hors de prix pour rejoindre une station de train un peu plus bas.

Une fois la haut nous avons quand meme brave le vent pour aller voir ce phenomene inconnu de part chez nous. Nous etions les seuls dans la montagne. Au moins avec un vent pareil, pas de risque de probleme respiratoire du au soufre. En effet, il est dangereux de rester de trop longtemps dans la region et c'est d'ailleurs deconseille au personne souffrant de probleme respiratoire de venir la bas.

Les japonais ont trouve une specialite culinaire au coin. On fait cuire des oeufs dans les eaux sulfureuses de la region et ils en resortent tout noir. Les Kuro Tamago.
Je voulais grimper au sommet du mont Yamakami (1400m environ) mais Ronan a fait sa lopette et a rebrousse chemin 20min apres que nous sommes partie. Trop dangeureux de faire la monter tout seul (1h pour monter et autant pour redescendre sous la pluie dans le vent). J'ai quand meme trouve le moyen de deraper dans la boue et de me couper la main sur des bambous a deux endroits differents. Rien de bien grave mais ca va encore faire mal trois jours. Je descens donc avec ma main pleine de sang a la station de telepherique pour nettoyer tout ca mais ca avait deja cicatrise.

Decourage par la pluie incesentante, nous decidons de faire l'ancienne route qui mene de Edo a Osaka dans le sud de Hakone. Il ne reste en fait qu'un petit troncon de chemin de deux kilometres borde par une aller de cedres qui date de l'epoque des shoguns (1600 environs). Par extraordinaire en soit mais on se dit que c'etait a l'epoque la route principale pour aller de L'Est a l'Ouest du Japon et pourtant le chemin fait 3m de large a peine.

Hello Kitty et les fameux oeufs noir (Kuro Tamago) d'Owakudani. IMGP1184.JPG

Les fumeroles en actions malgre les bourasques de vents. IMGP1187.JPG

IMGP1190.JPG

IMGP1189.JPG

Les arbres de la region sont souvent attaque par les vapeurs toxiques. IMGP1193.JPG

L'ancien chemin qui mene a Edo. IMGP1197.JPG

Une capuccino. Clin d'oeil au amateur d'Inital D. IMGP1185.JPG

Voir la galerie jour 17

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet