Japon - Day 11 - Sumotori

sumo.jpg Durant le mois de mai a Tokyo il y a un grand tournoi de Sumo (seulement trois dans l'annee). L'occasion est trop belle pour la manquer. Direction le quartier de Ryogoku la mecque de Sumo a Tokyo.

Quel bonheur de revenir au japon et de retrouver son calme, sa proprete et la gentilesse des japonais que l'on croise dans la rue. Fini la chaleur etoufante de la Thailande et bonjour les ruelles etroites et venteuses de Asakusa (notre quartier general pour deux nuits).

Aujourd'hui vendredi c'est le dernier jour ou l'on peut assister au Sumo a des prix raisonables (compter 18euros l'entree), le dernier week-end du tournois est reserve depuis le premier jour et normalement dans la nuit de samedi il devrait y avoir une queue qui devrait se former pour obtenir les quelques places non-reservables du dimanche. On ira peut etre voir ce que ca donne.

Le Sumo, je me disais : Bof, c'est deux bonhommes bien en chaire qui passe 20min a se regarder pour finalement se foutre deux claques et tomber par terre. Oh mon dieu, que je me trompais. C'est bien plus sympa que ca. L'ambiance au Kokugikan est electrique, pas autant que lors d'un match de foot, il ne faut pas oublier la retenu japonaise qui empeche les explosions de bonheur.

Le matin nous avons le droit aux debutants. Pas de discours, pas de gnangnan, on va droit au but. Les matchs s'enchainent rapidement sans temps morts. Comme la foule n'est pas encore arrivee (les matchs interessants ont lieu l'apres-midi) nous pouvons nous mettre juste devant avec nos places de pauvres. Le moment ideal pour prendre les photos du Dohyo et du dome.

Nous sortons le midi pour manger dans l'enceinte un repas typique des sumo le Chanko puis pour nous faire raser la barbe chez un barbier de Ryokogu. Je voulais me faire raser au coupe-choux depuis que j'avais trainer dans le bronx a New-York. C'est maintenant chose faite. Trois lames successives qui se viennent chatouiller ma carotide. Pas rassurer au debut et un peu douloureux parfois, l'experience n'en reste pas moins tres surprenantes et agreable. Bilan de l'operation 12, 13 euros.

Retour ensuite au Kokugikan pour assister aux matchs des champions. Plus moyen de nous mettre tout devant, nous reussirons quand meme a nous rapporcher un peu. Difficile d'expliquer le deroulement d'un match, j'ai fais une video que je vous montrerai a mon retour. Les deux Yokozuna actuels etaient present pour le tournoi, il parait que c'est un honneur d'assister a leur prestation. Ils n'ont pas decu leur public et ont tout deux gagnes leur confrontation.

Mickey et Minnie peint sur la facade d'un building. En France, on trouverait cela pueril, ici ca s'integre parfaitement. IMGP0947.JPG

L'interireur du Kokugikan avec le Dohyo en son centre. IMGP0949.JPG

IMGP0953.JPG

Une petite mascotte qui me faisait bien rire. IMGP0954.JPG

Preparation du Dohyo, on balait la terre proprement. C'est plus un rituel qu'une reelle necessite a mon avis. IMGP0956.JPG

Un des matchs du matin, le publique est encore dissemine dans le dome. L'apres-midi tout est rempli. IMGP0964.JPG

IMGP0969.JPG

IMGP0973.JPG

Ceremonie d'ouverture des combats des champions IMGP0987.JPG

Les deux Yokozuna viendront faire une parade special. IMGP0995.JPG

Une Nintendo DS avec l'adaptateur TV pour suivre les matchs depuis les tribunes. Avec les 4sec de differe on peut facielement revoir les lpus belles actions. IMGP0998.JPG

Asakusa la nuit. Voir le billet sur Asakusa le jour IMGP1003.JPG

IMGP1004.JPG

Complex d'immeuble avec une crotte a la Docteur Slump au dessus signe Stark. IMGP0982.JPG

A cote de notre Hotel, qu'est ce que je vois : Une Toyota Trueno. Clin d'oeil special a ceux qui connaissent Inital D. IMGP0980.JPG

Commentaires

1. Le samedi, mai 23 2009, 14:54 par Laurent

TAKUMIIIIIIIIII SAN!!!! trop bien (tu fera un petit montage pour la mettre en blanc pour le fun )

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet